Installation de plancher chauffant hydraulique : conseils et étapes incontournables

Category: Nouvelles installations 26 0

Voulez-vous construire ou rénover votre maison ? Pour optimiser votre confort en hiver, il est important de faire le bon choix en matière de chauffage. Comme système de chauffage, le plancher chauffant est très intéressant. En effet, outre sa discrétion, il assure une diffusion homogène de la chaleur et permet de libérer de l’espace grâce à l’absence de radiateur. Il existe en 2 types : le plancher chauffant électrique et le plancher chauffant hydraulique. Le second est plus avantageux, car il est plus économique. C’est pour cette raison que nous l’avions choisi. Pour réussir son installation, suivez les conseils et les étapes énumérés dans cet article.

Sélectionnez la ou les pièces à chauffer

Il est possible d’installer un plancher chauffant dans n’importe quelle pièce de votre choix. Mais il suffit de choisir le modèle adapté à votre pièce. Dans cette optique, vous pouvez décider de le faire installer dans toutes les pièces de votre maison, comme vous pouvez également en sélectionner quelques-unes.

Cependant, pour une bonne rentabilité de votre investissement, évitez de l’installer dans une pièce trop grande ou trop petite.

Faites appel à un professionnel

Il est fortement recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée dans le chauffage comme FRED’EAU à Viry. Sauf si vous possédez de solides connaissances en bricolage, car son installation est assez complexe et doit suivre les normes. Notez que le plancher chauffant hydraulique est alimenté par une chaudière, par une pompe à chaleur, ou encore par une énergie renouvelable.

Préparez le chantier

Avant d’installer le plancher chauffant, assurez-vous d’une part, que toutes les cloisons et les huisseries sont bien installées, que les différentes structures (cheminée, poteau, etc.) sont montées et que les canalisations d’électricité et d’eau sanitaire sont mises en place selon les normes.

D’autre part, veillez à ce que votre sol soit parfaitement plan et lisse. Pour cela, vérifiez son horizontalité et sa planéité avec une règle de maçon et un niveau à bulle. Dans le cas où votre sol présenterait une anomalie de planéité supérieure à 7 mm. Faites un ragréage (enduit auto-lissant) pour rattraper le niveau.

Mettez en place le bloc collecteur

Le bloc de collecteur se fixe sur un support de profil asymétrique. Il lie le plancher chauffant à la chaudière ou à la pompe à chaleur.

Le collecteur permet de régulariser la distribution du fluide libéré par le générateur et son retour vers l’appareil. Il comporte 2 nourrices qui sont munies de raccords. Le nombre de raccords dépend du nombre de boucles de l’installation.

Son matériau est en métal ou en matériau composite. Il comprend plusieurs organes de contrôle et de réglage. Le point de départ est composé d’une vanne de réglage du débit (réduit les risques de surchauffes et de bruits) et de vannes avec débitmètre intégré (pour l’équilibrage). Le point du retour, quant à lui, est composé d’une vanne de contrôle (réduit le débit) et d’une tête électrothermique. Les 2 points sont munies d’une vanne d’arrêt générale.

Isolez votre sol

Pour éviter les déperditions inutiles de la chaleur, isolez votre sol avec des plaques isolantes. Leur épaisseur doit s’adapter au type de votre sol. Pour faciliter la tâche, installez des bandes de désolidarisations sur tous les cloisonnements.

Posez vos tubes hydrauliques

D’abord, choisissez entre les 2 types de tubes les plus employés, que sont : le tube en polyéthylène et le tube en polybutène. Pour une surface de 12 à 20 m², prévoyez un tube ayant une longueur de 13 * 16 mm (120 ml) au maximum.

Puis, déroulez le tube de votre choix, sectionnez de façon bien droite son extrémité de départ et faites une pose en escargot. Une fois que la pose est arrivée au centre de la boucle, faites demi-tour et repartez dans le sens inverse à l’intérieur des enroulements de l’allée. Ramenez la boucle au collecteur retour et sectionnez également de façon bien droite.

Raccordez les circuits

Cette opération consiste à coller des plaquettes d’identification sur les raccords de boucles.

Testez la mise en pression

Pour tester la mise en pression, assurez-vous d’abord que la robinetterie et les purgeurs d’air sont tous fermés.

Cependant, les purgeurs d’air et les vannes de la première boucle doivent rester ouverts pour le remplissage d’eau du premier circuit. Mais dès que celui-ci est rempli, refermez ses vannes et passez au circuit suivant.

Par la suite, vérifiez l’étanchéité des raccordements avec une pompe d’épreuve et assurez-vous que la pression hydraulique soit toujours constante durant tout le test.

Related Articles

Add Comment