champignon sur bois

Quel traitement contre les champignons lignivores ?

Category: Conseils 19 0

Les champignons lignivores sont les redoutables destructeurs des bois du bâti. Ce sont des champignons qui se nourrissent de cellulose du bois. Ils sont notamment très utiles à la biodégradation des bois dans la nature, mais sont les véritables ennemis des bois de construction. C’est pour cette raison qu’il faut les traiter et les éliminer en urgence en cas d’invasion.

Caractéristiques des champignons lignivores

Il existe plusieurs espèces de champignons lignivores. Ce sont des espèces capables d’attaquer le bois de construction, provoquant les pourritures. Nous allons voir le traitement du bois contre ces champignons dans cet article, mais tout d’abord, intéressons-nous aux caractéristiques de ces derniers.

Il existe trois types de pourriture dont :  la pourriture cubique représentée par la Mérule, le coniophore des caves ou encore les Lenzites, la pourriture fibreuse représentée par le polypore des caves ou coprin, et enfin, la pourriture molle ou pourriture alvéolaire. Les champignons lignivores se développent, généralement, sur le bois, à partir d’une humidité anormalement élevée et d’un endroit confiné.

La Mérule est l’un des champignons lignivores les plus répandus et les plus connus. Elle a besoin d’humidité pour se développer : elle commence son action destructrice à partir de 20 à 22% d’humidité dans le bois. D’autres facteurs physiques peuvent également favoriser son développement tels que l’atmosphère non ventilée et non aérée, le confinement, mais aussi la température. En effet, en dessous de 18 à 20°C et au-dessus de 30°C, sa vie est ralentie.

A l’issue de toutes ces conditions, elle se développe en formant des filaments issus des spores, et s’étend ensuite dans toute la masse du bois, produisant ce que l’on appelle le mycélium. A la surface, la Mérule forme des paquets d’ouate et des filaments appelés syrrotes, et qui continuent à se développer sur les joints de maçonnerie sur plusieurs mètres jusqu’à ce qu’ils trouvent une source d’humidité conséquente pour garantir la survie du champignon. La Mérule peut se développer sur n’importe quel type de bois, mais plus spécifiquement, sur les bois résineux. Elle provoque ensuite un aspect cassant et sec aux bois.

D’autres champignons lignivores peuvent également exister, mais ils nécessitent généralement de l’humidité beaucoup plus élevée, notamment supérieure à 50%, et confèrent au bois un aspect plutôt spongieux.

 Traitement contre les champignons lignivores

Pour traiter efficacement les champignons lignivores, il faut prendre en considération certains critères. Tout d’abord, il faut noter que le traitement des champignons lignivores nécessite une itervention adaptée. Cette opération est donc réservée uniquement aux professionnels et aux entreprises  spécialisées en traitement de bois. Ensuite, il est important de mettre en place des actions curatives : d’un côté, une remise en état de salubrité du bâti, qui consiste à la suppression des sources d’humidité, au rétablissement d’une atmosphère aérée et ventilée, et aussi et surtout la disposition des revêtements imperméables pour recouvrir le parquet ou la zone concernée.

Et de l’autre côté, le traitement curatif des champignons, notamment le traitement des sols et des maçonneries et le traitement des bois conservés. Pour le cas de la Mérule, il est nécessaire d’injecter du Koatmérule sur la zone concernée et au-delà, à au moins 1 mètre de la zone infestée. Il est également nécessaire de pulvériser l’ensemble de la surface concernée.

Par ailleurs, il suffit d’injecter dans les bois conservés infestés jusqu’à un mètre au-delà de la zone infestée, une double injection aux encastrements dont l’une traversante si la section est suffisante, et enfin une pulvérisation également de l’ensemble de la surface infestée.

Bon à savoir :

Quelques bons gestes sont à adopter au quotidien pour empêcher leur prolifération :

  • Vérifiez constamment l’imperméabilité de la maison aux eaux de pluie ;
  • Aérez la maison au moins 5 h par jour pour diminuer le taux d’humidité dans l’air.

 

Related Articles

Add Comment