vide sanitaire

Ventiler le vide sanitaire : pourquoi et comment ?

Category: Chauffe-eau 46 0

Saviez-vous que dans la plupart des maisons, il y a une zone séparée sous le plancher principal ? C’est ce qu’on appelle un vide sanitaire. C’est là que se trouvent les fondations de votre maison. Même s’il ne s’agit pas de la zone la plus agréable à explorer, cet endroit caché est une partie importante de votre maison qui nécessite un entretien et une surveillance attentive. Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur ce qu’est un vide sanitaire et comment le ventiler.

Généralité sur le vide sanitaire

Un vide sanitaire est une zone non finie et souterraine d’un bâtiment qui sert de support structurel, d’endroit pour faire passer les fils, la plomberie sanitaire et les conduits. Le sol du vide sanitaire est généralement constitué de terre apparente, et les murs peuvent être en béton ou en terre. Les vides sanitaires sont souvent aménagés dans les nouvelles constructions ou pendant la rénovation. Pour cette raison, les vides sanitaires sont souvent complètement fermés, isolés et éventuellement ventilés.

Étant donné qu’ils se trouvent sous le niveau du sol et qu’ils n’ont que peu ou pas de ventilation naturelle « intégrée », les vides sanitaires sont sujets à une humidité excessive et à la pourriture. C’est pourquoi il faut ventiler le vide sanitaire afin de prévenir des problèmes très graves. En fait, les vides sanitaires sont généralement séparés des autres parties de la maison, y compris le sous-sol, et ne sont généralement pas entièrement fermés. Or, le niveau du sol est plus bas que le niveau du plancher intérieur de la maison.

Pourquoi la ventilation est-elle importante dans un vide sanitaire ?

L’humidité, qui est courante dans tous les vides sanitaires, peut entraîner de graves problèmes structurels et sanitaires, tels que des moisissures. La meilleure façon d’éviter ces problèmes est d’augmenter la ventilation. Cela permet d’assécher l’espace et d’apporter de l’air frais. Ainsi, vous éviterez le développement de moisissures et de champignons.

En fait, la présence de moisissures dans les vides sanitaires peut entraîner des problèmes de santé, ainsi que des problèmes structurels tels que la pourriture et la détérioration. C’est pourquoi avant de décider d’acheter une propriété, ou si vous en avez récemment acheté une, il est important d’examiner de près le vide sanitaire pour s’assurer qu’il est correctement ventilé. Pendant l’inspection, n’oubliez pas de vérifier les signes de développement des champignons, car c’est un problème courant dans les espaces mal ventilés.

Comment ventiler un vide sanitaire ?

Il existe plusieurs stratégies pour augmenter la ventilation d’un vide sanitaire. Afin de déterminer celle qui convient le mieux à votre situation, vous devez d’abord comprendre les différents types de vides sanitaires. Ces installations peuvent être classées en trois catégories. Tout d’abord, il y a le vide sanitaire « ventilé » qui possède une ouverture vers l’extérieur. Ensuite, il y a le vide sanitaire « semi-ventilé » qui est similaire au premier, mais qui dispose d’une ouverture plus petite. Enfin, il y a le vide sanitaire « non ventilé », qui comme son nom l’indique, ne dispose d’aucune ouverture.

Si vous avez un vide sanitaire ventilé ou semi-ventilé, vous pouvez améliorer l’ouverture en engageant un plombier-chauffagiste. Avant d’entamer les travaux, vous devez vérifier les codes du bâtiment locaux pour voir s’il existe des restrictions ou des limitations en termes de fréquence de l’ouverture extérieure. Si c’est le cas, vous devez vous assurer de suivre ces directives.

Si votre vide sanitaire n’est pas ventilé, la meilleure façon d’augmenter la ventilation est l’installation d’un déshumidificateur ou d’un ventilateur avec une minuterie dans la pièce. Vous pouvez également ajouter un peu de ventilation, même si ce n’est pas la meilleure solution, en perçant quelques trous dans le mur du vide sanitaire.

Related Articles

Add Comment