Assainissement

Le véritable coût d’installation de l’assainissement non collectif

Category: Assainissement, Traitement d'eau 30 0

L’assainissement est un système qui consiste à collecter les eaux usées afin de les acheminer vers une station d’épuration de manière collective. La gestion est faite par la commune. Le traitement implique les équipements de manipulation et le réseau de collecte. Selon les services publics, un bâtiment doit être raccordé au réseau d’assainissement dans les deux (2) ans à compter de la mise en service du réseau public, mais le délai peut être prolongé de 10 ans maximum. Les maisons non raccordées doivent également être raccordées à une installation non collectif. De tels travaux engagent des coûts pouvant être prédéfinis à l’avance.

Mais avant tout, pourquoi l’installation a un coût élevé ?

Les maisons et/ou bâtiments non raccordés au réseau collectif sont dans l’obligation d’installer un système d’assainissement individuel ou non collectif pour traiter les eaux usées. L’installation est coûteuse, car il nécessite une étude de réalisation du système d’assainissement, impliquant le terrassement, le creusage, les travaux de plomberie et les raccordements. Il est également primordial d’effectuer une étude approfondie du sol pour choisir le type d’installation adéquat à la perméabilité des sols. Ces études sont inévitables et sont très importantes, car sans attestation de conformité à la réglementation, le permis de construire ne sera pas donné et l’installation sera en veille.
Après l’installation, les eaux usées seront traitées par un dispositif d’assainissement individuel incluant le prétraitement qui est l’élimination des particules, des matières solides et les graisses. Ensuite, vient le traitement qui consiste à éradiquer la pollution restante. Vient en troisième plan l’évacuation qui disperse l’eau dans le sous-sol.
Des dispositifs comme les micro-stations combinent le prétraitement et le traitement en un seul processus.

Quels sont les types d’assainissement individuel ?

La santé de chacun est une priorité. La pollution endommage l’organisme humain et met en danger la santé de l’environnement, la faune plus précisément. C’est pour cela que les eaux usées doivent être épurées. Dans ce cas, pour que l’épuration soit à succès, les principaux systèmes d’assainissement se présentent comme suit :
– la fosse toutes eaux est une cuve en béton avec un circuit d’entrée et de sortie lui permettant la collecte tout en assurant le prétraitement.
– le micro-station d’épuration consiste à traiter les eaux usées domestiques des douches, toilettes lavabo, baignoire.
Ces systèmes permettent le traitement des eaux usées avant de les jeter dans la nature. Cependant, il est fortement recommandé de vous tourner vers des professionnels si vous avez des difficultés à faire le choix.

Quel est le prix de l’assainissement individuel ?

Nombreux critères définissent le prix de l’assainissement. Ces critères se basent principalement sur le modèle, la qualité et la taille du matériel utilisé. Mais les études et la pose sont également des critères à considérer.
De ce fait, en tenant compte des deux matériaux, le prix d’achat et la pose de ces deux produits peuvent être estimés entre 4 600 et 15 000 euros.
L’étude de réalisation coûte entre 600 et 800 euros. Celle du sol et de la filière est de 850 à 2000 euros.
Le contrôle de conformité effectué par le SPANC ou service public d’assainissement non collectif peut aller jusqu’à 190 euros.
Le fonctionnement nécessite un budget de 150 à 200 euros par an et l’entretien de la fosse est entre 100 et 190 euros. La vidange coûte entre 200 et 300 euros tous les 3 ans en moyenne.
Ces devis varient selon les prestataires de services, mais rien ne vaut le devis d’un professionnel.

Le prix de ces travaux d’assainissement reste partiellement élevé. L’installation permettant d’évacuer les eaux usées, tout en limitant la pollution requiert un budget entre 6 000 et 12 000 euros.

Related Articles

Add Comment