Comment faire l’entretien d’un surpresseur ?

Category: Conseils 199 0

Le surpresseur est une pompe qui pousse la pression de l’eau dans les canalisations d’une maison. Elle est très utile dans les foyers qui rencontrent souvent des problèmes de sous-pression. Elle intéresse surtout ceux qui utilisent le lave-linge et la douche en même temps. Elle joue aussi un rôle primordial pour les propriétaires de piscine qui se servent de nettoyeur automatique et d’autres robots. Puisque cet équipement détient plusieurs rôles, il faut bien l’entretenir. Mais comment ?

Anticiper les pannes

Comme tout appareil, un surpresseur se détériore plus facilement si vous le négligez. Pour ne pas dépenser une somme colossale dans l’achat d’un autre équipement ou dans la réparation, veillez à respecter les petits gestes suivants. Dans le but de limiter les réparations d’un surpresseur, rangez-le lors d’une période de grand froid. En fait, les ballons à vessie ont peu de travail en période pluviale. Si vous le rangez dans un endroit chaud et sec, le gel ne va pas s’installer dessus. Sachez-le, le premier ennemi d’un réservoir à pression est le gel. Il endommage le pressostat ainsi que la vessie de votre équipement.

Régler la pression d’un réservoir à vessie

Un surpresseur tombe souvent en panne quand sa pression n’est pas réglée. En réalité, cet appareil est doté d’un réservoir à vessie qui conserve l’air situé entre la paroi et le caoutchouc de protection. Ce réservoir tampon nécessite un bon gonflage pour éviter les mises en marche de façon intempestive de la pompe.

Pour régler cette pression, passez par les deux étapes suivantes :

Dégonfler le réservoir à vessie

Coupez avant tout l’alimentation électrique de la pompe. Il faut maintenant vider à 100 % le ballon d’eau que contient le réservoir à vessie. Ensuite, faites une vidange d’air jusqu’à ce que le manomètre affiche 0.

Regonfler le réservoir à vessie

Vous pouvez maintenant regonfler le compresseur en vous aidant d’une pompe ou d’un compresseur. Branchez-le par la suite et remplissez-le d’air jusqu’à ce que le manomètre indique 2 bars. C’est la pression minimum.

Au terme de ces étapes, vous devez normalement pouvoir vous resservir de votre surpresseur. Toutefois, s’il ne fonctionne pas normalement, il est probablement endommagé. Dans la majorité des cas, un surpresseur tombe en panne quand sa vessie est percée ou quand ses cartouches filtrantes sont en mauvais état.

Faites-le 2 fois par an pour un résultat optimal.

Faire une maintenance du réservoir à vessie

Ce membrane nécessite une maintenance corrective. Au bout d’une dizaine d’années d’utilisation, des risques de fissure peuvent se présenter au niveau de la vessie du surpresseur. Il doit être remplacé quand :

  • le pompe se déclenche plus souvent que d’ordinaire ;
  • l’eau s’échappe de la valve du gonflage quand la vessie se fissure ou se perce.

Pour contrôler visuellement l’état du dispositif, débranchez la pompe, retirez les boulons et enlevez la contre-bride ainsi que la vessie du surpresseur. Si le surpresseur est en parfait état, il faut tout simplement le remettre en place. Sinon, une substitution est nécessaire.

Faire appel à un plombier

Les plombiers sont les seuls à pouvoir réparer et à entretenir les pompes à vide et les surpresseurs.

Quelle que soit la marque et votre type de dispositif, ils peuvent le démonter puis réaliser une expertise des pièces. Si nécessaire, ils peuvent même s’occuper du nettoyage de chaque pièce démontée du surpresseur à l’aide d’une machine à laver industrielle. Le but est d’analyser puis de déterminer les pièces défectueuses sources de problèmes de votre surpresseur.

L’avantage de confier l’entretien à un professionnel est que l’appareil est d’abord testé sur un banc d’essais pour savoir s’il a retrouvé ses capacités d’origine ou non. Il vous remet même une fiche de contrôle validée lors de la livraison.

Related Articles

Add Comment